Les travailleurs fontainois à l’honneur

20141204_195123Hier soir, c’est avec un immense plaisir que j’ai remis la médaille du travail à 119 femmes et hommes, Fontainoises et Fontainois, qui se sont investis dans leurs différentes entreprises durant 20, 30, 35 et 40 ans. Venus avec leurs familles, leurs amis, j’ai pu leur dire toute la considération que je porte pour eux. J’ai travaillé plusieurs décennies dans le secteur privé, du bâtiment à la comptabilité, jusqu’au traitement des combustibles nucléaires: je connais donc bien ce qu’ils vivent chaque jour au travail.

J’ai aimé échanger, partager avec nos médaillés et leurs proches durant cette soirée. C’était une première pour moi en ma qualité de Maire de Fontaine, mais certainement pas la dernière !

Je vous transmets le discours que j’ai prononcé à l’occasion de cette belle soirée. J’ai souhaité faire un historique de cette médaille, replacer cette cérémonie dans le contexte économique d’aujourd’hui et féliciter les nouveaux médaillés.

Bonsoir à tous ! Je vois que des représentants et des chefs d’entreprises sont parmi nous ce soir et je les en remercie chaleureusement. Je remercie également le colonel Didier Lebeau, présent ce soir pour le SDIS, et excuse Yannick Belle, Vice-Président du Conseil Général, qui représentait le Président, Alain Cottalorda.

Au nom de toute l’équipe municipale, je tiens à vous dire que je suis particulièrement heureux de vous recevoir aujourd’hui. Je vous remercie d’avoir répondu présent, ce qui démontre votre attachement à notre commune.

Aujourd’hui, jeudi 4 décembre 2014, ici dans la salle Edmond Vigne, et pour ce qui me concerne, la 1ère fois en tant que Maire de Fontaine, j’aurai dans quelques minutes le plaisir et l’honneur de vous remettre une médaille que vous avez amplement mérité, la Médaille du Travail.

20141204_195720Cette petite cérémonie est, pour les élus que nous sommes, l’occasion de nous associer à vous qui avez oeuvré au service de l’intérêt collectif, vous qui avez participé, chacun à votre niveau, à la création de richesses pour notre pays, notre région, notre commune.

Derrière ces médailles, ce sont 20, 30 voire 40 années de travail pour les plus anciens d’entre vous qui sont récompensées. Des années qui nous démontrent combien la vie professionnelle peut être source d’épanouissement.

C’est pour vous, l’occasion de vous réjouir en famille, entre amis, entre collègues. Je souhaite de tout mon coeur que cette soirée soit belle, soit réussie et reste dans vos mémoires.

Je crois que c’est aussi pour vous l’occasion de jeter un regard en arrière sur ces années passées de votre vie, de mesurer le temps et le chemin parcouru, d’évaluer les changements que vous avez vécu tout au long de votre vie professionnelle, avant de vous projeter dans un avenir que je vous souhaite heureux.

Tous, ici présents, vous partagez ce point commun : vous comptez derrière vous de fort nombreuses années de labeur, avec des horizons, des professions, des parcours tous très différents.

Avant de passer au cocktail et à la remise des médailles, permettez-moi de vous dire quelques mots sur l’histoire de le sens de cette médaille, permettez-moi de vous dire la reconnaissance que notre commune vous porte.

En 1884, une loi a consacré la liberté syndicale, la possibilité pour les salariés et les travailleurs de se regrouper pour défendre leurs droits. Deux ans plus tard, en 1886, est créé la médaille du travail.

20141204_200214Selon moi, la médaille du travail ne récompense pas seulement votre investissement auprès des secteurs privé et public, elle constitue également un véritable hommage à votre apport envers notre société toute entière. Le travail n’est pas un coût, contrairement à ce qu’on peut parfois entendre dans les médias. C’est un formidable producteur de richesses de d’épanouissement pour les femmes et les hommes.

Les tâches que vous avez accomplies tout au long de votre carrière ont en effet grandement contribué à la richesse nationale, au développement du pays tout entier et on ne le dit que trop rarement.

Certes, cette vie professionnelle peut être parsemée de moments difficiles et de doutes. Mais ce sont aussi, je l’espère, des années riches de rencontres, de luttes, de satisfactions individuelles et collectives.

Le travail est une valeur fondamentale, inscrite dans notre Constitution et dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui précise « tout homme a droit à un travail ».

Ce droit au travail est, à mon sens, un bien particulièrement précieux, constitutif de notre république et de notre démocratie, qu’il nous faut ensemble défendre, pour nous mais également et surtout nos enfants.

Depuis le début de votre parcours professionnel, le monde du travail a subi de nombreuses évolutions, notamment en matière de conditions de travail, même si beaucoup reste à faire pour que le travail s’adapte davantage à l’Homme et non pas systématiquement l’inverse.

Force est aussi de constater que les années écoulées depuis votre entrée dans le monde du travail ont également été marquées par une forte montée du chômage.

On oublie trop souvent que, derrière les chiffres, se cachent des familles et ce sentiment personnel d’inutilité sociale qui grandit.

Le travail et l’entreprise, ce sont des lieux ou vous nouez des relations, des relations professionnelles, des relations militantes, des relations personnelles, affectives, amicales.

Le travail, c’est le moyen de se réaliser, de contribuer à un destin commun, de faire preuve de capacité de création, d’initiatives ou de réalisation… Le travail, s’il est respectueux de l’homme, est un facteur d’épanouissement.

Comme l’a si bien dit MIRABEAU, « Le travail est le pain nourricier des grandes nations ».

Comment dès lors, ne pas penser également à toutes les personnes, et parmi elles les jeunes, qui sont écartées du monde du travail alors qu’elles n’ont qu’une envie, celle de croquer la vie à pleines dents, de construire leur vie et leur avenir.

20141204_200515Beaucoup reste à faire en matière d’accès à l’emploi, de rémunération et de conditions de travail.

Beaucoup reste également à faire pour que l’Homme, au sein du monde du travail, soit traité, loin devant la loi des profits, avec respect et dignité.

Nous devons oeuvrer ensemble pour favoriser l’emploi et l’activité.

En ce qui nous concerne, sur le plan local, sachez que nous nous organisons pour que la situation de l’emploi s’améliore sur notre territoire. Fontaine doit continuer à accueillir des nouvelles entreprises qui puissent donner du travail à ses habitants et je vous assure que c’est un combat de chaque jour.

L’arrivée prochaine de l’entreprise CG qui fabrique des compteurs électriques intelligents en est une belle illustration.

Par ailleurs, au cours de ces 20, 30 voire 40 années de travail, le monde du travail s’est progressivement féminisé.

J’ai ici l’occasion de constater que les femmes sont nombreuses. Cela montre bien l’importance de la place des femmes dans le monde du travail et dans l’économie française en général.

Cependant, il nous faut constater, là aussi, que des progrès restent à faire. Notamment en ce qui concerne les conditions de travail et les salaires. Mais revenons à vos parcours…

Pour certains d’entre vous, l’heure d’une retraite bien méritée a sonné et c’est une seconde vie qui commence. Pour d’autres, il reste encore quelques années à passer dans le monde du travail. Mais vous avez tous fait une grande, une belle chose : vous avez transmis, vous avez permis à d’autres, plus jeunes, de pouvoir accéder à leur tour à l’emploi, à la qualification.

20141204_200830Toutes et tous, en tous cas, je vous invite à rester des acteurs actifs de notre société.

Mesdames, Messieurs, ce soir, vous êtes 119 femmes et hommes, de 64 entreprises différentes, à être médaillés.

Des femmes et des hommes dont la vie professionnelle s’est inscrite dans des domaines très distincts : l’industrie mécanique, l’électricité, le bâtiment, les travaux publics, l’imprimerie, la santé et de nombreux autres secteurs qui représente des activités importantes pour notre pays et pour notre commune.

Cette distinction qui vous honore, vous l’avez acquise à l’ancienneté, mais celle ci est aussi le signe de nombreuses qualités telle que vos compétences, vos volontés, vos sens de l’effort et des responsabilités.

Vous représentez pour vos collègues, pour vos proches, pour les enfants de la France un exemple et c’est ça qui me donne la fierté et le plaisir de vous rencontrer et de vous parler ce soir.

Alors, au nom du Conseil Municipal de Fontaine et, bien sûr en mon nom, permettez-moi de vous adresser mes plus vives et chaleureuses félicitations pour tout ce que vous avez réalisé et mes plus vifs encouragements pour ce que vous accomplirez encore.

Et pour conclure, avant de passer à la suite, je terminerai sur ces quelques mots de Louis ARAGON : « C’est par le travail que l’homme se transforme » .

Je vous remercie pour votre écoute.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail